A Torrechiara, sur la rive du ruisseau de Parme, se dresse l’abbaye de Santa Maria de la Neve, un complexe monastique du XVe siècle encore habité par quelques moines de l’Ordre de San Benedetto da Norcia.

L’abbaye a été construite en 1471 par Pier Maria Rossi, seigneur de la Rocca di Torrechiara (Palais de Torrechiara), avec l’intention de confier sa direction à son fils naturel Ugolino qui fut à l’époque l’abbé de l’ensemble de San Giovanni Evangelista à Parme.

Abbaye Santa Maria de la Neve Torrechiara

Source: wikipedia.org

D’après les documents à notre possession, Ugolino ne devint jamais abbé de Torrechiara ; mais les histoires des deux abbayes se croisèrent : ce fut en effet Santa Maria della Neve qui accueillit les moines bénédictins après la suppression du monastère de Parme en 1889. Aujourd’hui encore, l’abbaye est rattachée au monastère de Saint Jean évangéliste et sert de « résidence d’été » aux moines.

La structure était équipée d’une église, d’un clocher, d’un dortoir, d’un cimetière, d’un réfectoire, d’un cloître, d’un jardin et d’autres services, assez suffisante pour une communauté de vingt moines. Il y avait (et il y a toujours de nos jours) aussi un laboratoire apicole, où les moines font du miel fin, produisent des crèmes cosmétiques, des onguents, des tisanes et des sirops.

Le cloître de l'abbaye S. Maria de la Neve Torrechiara

Source: wikipedia.org

Parmi les autres services on y trouve une maison d’hôtes de 25 lits, une salle de conférence, une chapelle et une bibliothèque, où sont désormais organisés des cours d’étude, des exercices spirituels, des réunions d’orientation et des prières, des retraites spirituelles pour les groupes tant laïcs que religieux.
Enfin, le « Musée de l’Abbaye », qui abrite une grande collection de vêtements sacrés, de mobiliers liturgiques, de poteries et d’objets de la civilisation rurale (source : Wikipedia.org).

Une excellente description de l’abbaye d’un point de vue architectural et décoratif se trouve sur le site de Torrechiara :

«L’ensemble monastique, avec ses lignes d’origine du XVe siècle, comprend également une ancienne église romane et se développe autour d’un précieux cloître de la Renaissance qui présente des similitudes intéressantes avec la cour du château. Sous le portique du cloître se trouve l’ancienne cloche avec une dédicace de Pier Maria Rossi et la belle moule du XVe siècle avec la « Flagellation » qui reproduit le groupe de marbre de l’Amadeus dans la Cathédrale de Cremona. Dans l’église on peut admirer la splendide fresque de la « Vierge avec l’Enfant »de Jacopo Loschi de la fin du XVe siècle. Mais le plus agréable des joyaux du monastère est le magnifique Belvédère du XVIIIe siècle qui s’étend sur les rives silencieuses du ruisseau de Parme : de la rampe raffinée en fer forgé, sous les visages joyeux des chérubins de fresque, qui semblent souffler une brise fraîche sur le lit du fleuve, l’on peut voir les jardins de légumes et les vignes entretenus par les moines. La douceur du paysage de la vallée, entouré par le doux relief des collines attire les regards».

 

L'abbaye de Santa Maria de la Neve Torrechiara

Source: museotanara.it

Depuis plus de vingt ans, le père Filippo est responsable de la gestion de l’abbaye, de l’élevage des abeilles et de la production de cosmétiques et de pommades. Au laboratoire, il utilise ses connaissances pour transformer le miel et ses dérivés en une ligne de cosmétiques appelée « Apiderma » : il s’agit des crèmes et des onguents à base de propolis, pollen et gelée royale extrêmement efficaces pour traiter les brûlures causées par le soleil, les érythèmes causés par le soleil et les escarres.

Les cosmétiques de l'abbaye de Torrechiara

Source: fraviva.com

Les tisanes, les bains de bouche et autres produits à base de plantes sont le résultat de l’expérience du Père Filippo à l’épicerie du monastère de Parme qui est l’une des plus anciennes pharmacies monastiques en Europe. Les tisanes calmantes, les purifiantes, les diurétiques, les digestives et les amincissantes, savamment préparées par le frère réligieux sont vendues aux touristes et aux invités, même aux invités d’honneur : il semble que la reine Paola de Belgique soit sa cliente régulière !

Crème Apiderma Santa Maria de la Neve

Crème à base de gelée royale et de pollens. Source: leantichericettedeimonaci.it

Quatre sœurs indiennes, des Oblates bénédictines aident le frère dans la production de produits cosmétiques et d’herboristerie et dans la gestion de l’abbaye et s’occupent aussi d’accueillir les visiteurs dans la maison d’hôtes qui est réouverte après les travaux de restauration, et de les servir avec « les plats que prépare le couvent ». Mais ne vous méprenez pas, ces plats ne sont pas des morceaux de pain rassis : les sœurs sont réputées être d’excellentes cuisinières, elles préparent à la fois des plats traditionnels parmesan et indiens.

© RIPRODUZIONE RISERVATA
The following two tabs change content below.
InfinitoDesign è una factory creativa italiana che sviluppa e produce tutto quanto è Progetto. Il nostro metodo di progettazione è Multidisciplinare. L'azienda riunisce creativi di diverse discipline del mondo del design, e unisce conoscenze e competenze diverse per realizzare prodotti unici e innovativi. Ideatrice del progetto e della comunicazione del brand Scorci di® Parma.