Vous connaissez tous nos Castelli del Ducato (Châteaux du Duché), ce sont des imposants forteresses médiévales à l’aspect féerique, riches d’histoire et de mystère, « des coffrets » contenant de magnifiques pièces à fresques et de luxueux mobiliers. Apprendre leur histoire, c’est retracer les vicissitudes liées aux Bourbons, aux Farnese, aux Sanvitale et aux familles qui ont fait un « morceau » de l’histoire italienne.

Nous en avons souvent parlé dans nos articles et si vous nous suivez depuis un certain temps, vous savez peut-être déjà ce que nous allons vous dire. Pour tous ceux d’entre vous qui nous lisent pour la première fois… Dans cet article, nous pouvons peut-être vous dire quelque chose que vous ne savez pas encore.

Par exemple:

 

1. Un prince à Soragna

Saviez-vous que la Rocca de Soragna (Forteresse de Soragna) est toujours habitée par le dernier descendant de la famille Meli-Lupi, un vrai prince en chair et en os? Il s’appelle Diofebo VI et c’est l’homme qui a le plus de distinctions honoriphiques du monde : y compris celui de Marquis, Comte Palatin, Prince du Saint Empire Romain… et nous préférons nous arrêter ici , même si la liste des titres est encore long!
Mais le prince n’aime pas se vanter de sa noblesse : il se définit comme un « simple paysan » et lorsqu’il n’est pas occupé par l’administration de ses biens, il aime amener lui-même les visiteurs à découvrir plus de 100 pièces de la forteresse.

[cml_media_alt id='2744']Meli-Lupi-01[/cml_media_alt]

Le prince Diofebo VI Meli-Lupi dans une salle de Rocca di Soragna. Source: ilcofanettomagico.it

2.La petite salle alchimique de Fontanellato

Ceux qui s’intéressent à l’alchimie ou qui ont étudié l’histoire du Parmigianino le savent probablement déjà, mais pour tous les autres cette histoire pourrait être intéressante : les familles Sanvitale, seigneurs de la Rocca di Fontanellato (Forteresse de Fontanellato), en 1524 engagèrent le jeune Parmigianino d’à peine vingt ans pour décorer de fresques une pièce du château, probablement la salle de bain privée de Paola Sanvitale. Il semble que le cycle de fresques réalisé par le jeune peintre, soit plein de symboles alchimiques, témoignage de l’intérêt morbide que Parmigiano (semble) avait pour cet art occulte. Selon certains, c’est précisément cette obsession qui a conduit le peintre maniériste à une détérioration mentale et physique précoce (Parmigianino est mort très jeune, pour des raisons encore mal connues).

[cml_media_alt id='2745']folletto sala atteone[/cml_media_alt]

Le chauffage di Diana e Atteone (particulier). Source: aparences.net

3. Le fantôme de Torrechiara

Et maintenant, enfin une histoire de fantômes ! On sait que le château de Torrechiara a été construit par le comte Pier Maria de’ Rossi pour les rencontres amoureuses clandestines entre lui et son amante Bianca Pellegrini. Maintenant, il y a deux « présences » qui semblent se manifester près du château, il s’agit d’une présence masculine et féminine : l’homme est sans doute le vieux triste et mélancolique comte. Il aime se promener autour du château, sans oser y entrer de peur de se laisser envahir par les souvenirs, mais la femme n’est pas celle que vous imaginiez. Il a été établi que le corps de Bianca est enterré au-delà du Pô, dans la tombe de la famille à Arluno. Et les fantômes, on le sait, ne peuvent pas traverser les eaux. Une femme sans nom mais d’une beauté extraordinaire, au comportement « atypique »: on dit qu’elle donne de merveilleux baisers aux hommes qui la rencontrent.

[cml_media_alt id='2746']Source: storiedifantasmi.it[/cml_media_alt]

Source: storiedifantasmi.it

4. Tabiano un lieu de pureté

Mais maintenant retournons parmi les vivants : le castello di Tabiano (château de Tabiano) est situé au pied des Apennins de Parme, près de Salsomaggiore, dans un petit bourg médiéval célèbre pour ses thermes. Ceux qui souffrent de maladies de la peau ou de problèmes respiratoires peuvent trouver une grande satisfaction en s’immergeant dans ces eaux, tandis que ceux qui recherchent un endroit isolé pour une « escapade romantique »peuvent réserver une chambre dans le châteauqui aujourd’hui est transformé en un charmant relais. Mais ce ne sont pas seulement les stations thermales qui font de la zone l’un des endroits les plus sains d’Italie : étant située sur un rocher isolé par rapport aux collines environnantes, les vents ont un espace libre pour se déplacer, rafraîchir le climat pendant les étés chauds, éliminer les brouillards d’hiver ainsi que les impuretés de la terre. Il semble que, dans la mémoire des hommes, Tabiano soit immunisé contre les maladies contagieuses.

[cml_media_alt id='2747']tabiano castello[/cml_media_alt]

Tabiano Castello. Source: pagina Facebook de l’ancienne Cour de Tabiano Castello

5. Le fantôme de la “Femme Cendrillon”

Pour en finir voici l’histoire d’un meurtre brutal : Cassandra Marinoniétait l’épouse de DioFobe II Meli-Lupi et, en l’absence de son mari, elle administrait le fief. Cassandra avait une sœur, Lucrezia, épouse de Giulio Anguissola, un homme méchant et violent qui avait déjà essayé une fois d’empoisonner sa femme pour s’emparer de son héritage. Le 18 Juin 1573 Cassandre était à Crémone en visite à sa sœur, lorsque Anguissola essayé à nouveau : il entra dans le château par astuce et tua sa femme avec 32 coups de couteau. La pauvre Cassandra eut la malchance de se trouver au mauvais endroit et au mauvais moment : le comte l’a aussi massacrée avec 13 coups de couteau.
Aujourd’hui, le Prince Diofobe VI Meli-Lupi nous assure que le fantôme de Cassandra Marinoni, surnommée « Femme Cendrillon » à cause de la couleur cendre de sa peau, erre dans les pièces du château, faisant peur aux invités indésirables et au même moment elle lui tient compagnie.

[cml_media_alt id='2751']Fantôme de Soragna[/cml_media_alt]

Portrait de Cassandra Marinoni. Source: ilcofanettomagico.it

Pour l’instant c’est tout, dans les prochains articles nous parlerons d’autres curiosités et de détails peu connus des lieux de Parme et de ses provinces.

© RIPRODUZIONE RISERVATA
The following two tabs change content below.
InfinitoDesign è una factory creativa italiana che sviluppa e produce tutto quanto è Progetto. Il nostro metodo di progettazione è Multidisciplinare. L'azienda riunisce creativi di diverse discipline del mondo del design, e unisce conoscenze e competenze diverse per realizzare prodotti unici e innovativi. Ideatrice del progetto e della comunicazione del brand Scorci di® Parma.